Les projets
 
Le Bac
Mercredi 6 juillet 10h. Max, Loane et Sam sont devant le lycée de St-Julien où ils ont passé une partie des épreuves. Ils tiennent tous les trois leurs feuille de résultats en main. Ils avaient prévu de tous la regarder en même temps. A trois. 1.2.3… YES ! Ca y est, tous les trois ont obtenu leur Bac. Désormais, ils sont libres. Ils font ce qu’ils veulent. Année sabbatique en perspective…
Les parcs et sites naturels
Côte pacifique
Muir Wood national monument
Lac Tahoe
Sources chaudes
Bryce Canyon
Canyon Lands
Monument Valley
Sur la route
Floride : les Everglade
Florida Keys
Lire
 
Les projets
Le Bac
Max
Loane
Sam
Zoé
Andalousie
En Suisse
Famille
Lire
Rendez-vous Sixenroute
Conférences à Paris
Festival ABM des globe-trotter à Paris
Festival du voyage en famille
Association Don, Amour et Vie Togo
Oser sa vie
Lire
Sur la route
Nous n’avons pas toujours cherché à visiter tel ou tel parc en particulier, encore moins à tous les voir. Nous avons voyagé d’ouest en est dans les terres, les yeux ouverts, au fil des envies, traçant un itinéraire plus ou moins logique pour relier la Californie à la Floride. Au-delà des grands classiques présentés ci-dessus, nous avons savouré chaque recoin, chaque plaine, chaque massif qui se présentait à nos yeux, sans toujours chercher à l’identifier, le nommer ou le reconnaître.
American way of living
Tout est possible…
Mais rien n’est permis…
La peur
Permis de tuer
Sucré-amer
Lire
 
Les villes
Los Angeles
San Francisco
Las Vegas
Nouvelle Orléans
Miami
Lire
 

A suivre
Lire
Florida Keys
Au sud de Miami, les Keys sont des îles reliées par une autoroute. Encore un truc très américain. A la fois débile et totalement incroyable. On profite mieux du phénomène en le survolant, ou en pianotant sur google pour obtenir des vues aériennes. Sur la route elle-même, on est simplement sur l’autoroute et on traverse d’immenses viaducs.
 
Les îles quant à elles réservent peu de places et d’espace pour le voyage en camping-car et le camping sauvage. Ici, tout est organisé, payant, pré-vendu.
Floride : les Everglade
Le parc national des Everglades est un parc national qui a permis de préserver un quart de la région des marécages existant en Floride à l’origine. Le reste a en effet été comblé et couvert par la civilisation.
 
On y trouve de nombreuses espèces menacées dont la panthère de Floride , le crocodile américain et le lamentin des Caraïbes. Pour visiter ce paysage extraordinaire, nous avons choisi de faire un tour en airboat (hydroglisseur). Ca permet d’aller relativement loin sur les étendues d’eau et ça reste franchement  marrant. C’est pas très écologique en revanche, on le concède !
L’alternative c’est de se balader à pied sur les passerelles créées à cet effet. Mais avec la chaleur étouffante du mois de mai, nous avons opté pour la version franche rigolade !
Amis
 
Thierry et Heather
A San Francisco, nous avons profité de revoir notre ami Thierry et de rencontrer sa femme et leurs trois enfants. Ils vivent en fait à Redwood city, agréable petite ville résidentielle à 40 minutes de San Francisco.
 
Absents lorsque nous sommes arrivés, ils nous ont laissé les clés de la maison et de la voiture pour nous permettre de découvrir les environs dans le plus grand confort. C’est toujours étrange et amusant d’entrer ainsi dans une maison et d’en découvrir l'univers et l'ambiance. Photos, déco, architecture, objets domestiques. Sans rien toucher, observer les lieux et se raconter le film avant que les protagonistes ne révèlent leur véritable histoire. C’est génial !
 
Puis, viennent les retrouvailles et les rencontres. On se raconte tout ce qu’on peut se raconter en une courte soirée qu’on prolonge au maximum, pour le plaisir d’être ensemble et de partager. Au fil des discussions, on apprend plein de chose sur les années écoulées et les évènements qu’on a vécu chacun à distance. On découvre aussi que le très gentil voisin qui nous a offert des fruits de son verger et posé plein de questions sur notre voyage quand on lui a demandé si notre camping-car le gênait là où il était, est en fait bien moins avenant et ouvert avec ses voisins permanents…
 
Merci infiniment à Thierry et Heather pour votre accueil, votre générosité et ces bons moments passés ensemble. Bonne route à toute la famille !
Allegro
Notre camping-car Allegro remplit sa mission à merveille. Il nous conduit où l’on veut et nous réserve son lot d’incidents qui pimente l’aventure.
 
Les couacs
Il y a eu d’abord eu un pneu éclaté. Ensuite un pare-roue défoncé. Une aération dans le plancher. Rien de grave à priori. Ce qui est sûr, c’est que le conduit de gaz est complètement plié. Pendant plusieurs jours nous craignons une fuite de gaz, mais nos vérifications bi-quotidiennes finissent par nous rassurer.
 
Et puis, il y a eu ce bruit bizarre qui a duré plusieurs jours, pendant lesquels Véro répétait sans se lasser qu'il serait judicieux de faire le nécessaire pour identifier l'origine de la perte des eaux d'Allegro. Il a fallu que la direction se bloque par moments, rendant périlleuses les manœuvres dans les épingles à cheveu., pour qu'on prenne les choses en main. Bilan : pompe à eau du moteur foutue. Par chance, on trouve un garage qui nous invite à camper dans sa cour, le temps de commander les pièces et faire la réparation.
 
Plus tard, c’est le gaz qui nous fait des frayeurs. Comme les témoins lumineux de niveau de gaz n’ont pas bougé depuis le début du voyage, on en déduit qu’ils ne fonctionnent pas. On décide donc de faire un plein de GPL par acquis de conscience, sans avoir la moindre idée de notre consommation réelle. A la fin du plein, la vanne se bloque et le gaz s’échappe du bouchon de remplissage du réservoir, sans que la pompiste ne puisse y remédier. Impossible de stopper l’hémorragie. Le gaz jaillit comme le fait la pression d’une marmite à vapeur. Même bruit, même débit, même couleur. Par contre, quand on y met les mains, celles-ci se glacent en quelques secondes. Personne ne sait que faire, même pas le « spécialiste » que la pompiste a appelé à la rescousse. Pendant une heure, Allegro est amarré contre son gré à la pompe à gaz avec une fuite qui n'en finit pas de répandre le liquide explosif dans l'air et sur le sol. Thierry décide de se renseigner dans une quincaillerie du coin qui lui suggère un quitte ou double : planter un tournevis dans le réservoir de gaz pour remettre la valve en place. Une « prière » plus tard et une fois la confiance acquise, Thierry tente l’opération avec succès.
 
Impossible de savoir combien de gaz s’est échappé du réservoir. Par crainte d’en manquer et convaincu que la pompiste est responsable de la mésaventure précédente, nous décidons de refaire le plein de gaz plus loin. Tout se passe bien. Sauf que 30 km plus loin, on entend un sifflement et on sent une forte odeur de gaz. Un rapide coup d’œil permet de constater que du gaz s’échappe par une autre vanne et qu’il n’ y a aucun moyen d’y remédier. Est-ce qu’on peut rouler comme ça ? Franchement ça craint. On immobilise Allegro et on cherche de l’aide. Nous sommes dans un hameau. 12 maisons au total. Bonne chance. Finalement, on décide de refaire les 30 km dans l’autre sens pour aller montrer le problème là où on a fait le dernier plein. Nous ne souhaitons à personne de vivre ces 30 km. L’enfer. A six, sur une bombe roulante… Pourvu que personne ne fume dehors. Pourvu qu’aucune étincelle… Pourvu que… Sain et sauf, nous arrivons à bon port. Personne ne peut rien pour nous, mais on nous oriente chez le voisin, une entreprise de gaz avec des spécialistes. Le gars jette un œil. Verdict : le réservoir est trop plein. En fait, c’est la soupape de sécurité qui fuit. Il connecte alors un tuyau sur notre réservoir et laisse s’échapper le trop plein de gaz. PSSSSSSSSSSSSSCCHHHHHHHHHHHHH ! Là, on ne parle plus d’une marmite à vapeur. On dirait une lance à incendie !! Pendant cinq très longues minutes, il vide notre réservoir. L’équivalent de ce qu’on avait rempli. Moralité : notre réservoir était plein dès le début, notre consommation absolument insignifiante et tout ce qu’on a rempli était en trop dans le réservoir…
 
C’est donc plus ou moins sereinement que nous poursuivons le voyage à bord d’Allegro.
Laurent
A Miami, nous retrouvons un autre ami de longue date, exilé aux USA et pas revu depuis plus de quinze ans. Laurent a vécu son enfance sur un voilier avec ses parents. Les voyages ça le connaît. La photo aussi. Même s’il n’en pas encore fait son métier ni son activité principale, il a toujours eu la photo en point de mire. Homme sensible, ouvert, serviable et généreux, il est toujours prêt à rendre service. Son parcours est riche, nourri de débrouillardise, de courage, d’engagement et de volonté. Son ouverture et sa disponibilité lui offrent autant d’opportunités professionnelles que de rencontres amicales. Actuellement, il est engagé en qualité d’ingénieur mécanicien à bord du yacht d’un richissime ex-directeur des milieux financiers. Sa tâche consiste, avec le reste de l’équipage, à préparer et entretenir le bateau et le « livrer » à son propriétaire où ce dernier le désire. Un job à plein-temps, voire beaucoup plus, qui permet à Laurent de thésauriser et préparer patiemment son voyage à lui, son aventure, quand il aura récolté l’argent nécessaire.
Bonne route et bon vent à toi Laurent. C’était un plaisir de te revoir en forme et le cœur empli de rêves à réaliser.
Revente
Pour revendre Allegro, nous publions une annonce sur craigslist.com, le site des petites annonces  aux USA. Nous recevons aussitôt une dizaine de réponses de personnes intéressées auxquelles nous donnons rendez-vous 15 jours plus tard, date de notre retour à Miami.
Le jour venu, plus personne n’est intéressé. Soit on ne peut plus les joindre, soit ils ont trouvé autre chose… Il ne nous reste pourtant plus qu’une semaine pour finaliser la vente avant notre vol de retour !
 
Véro a une intuition : elle consulte les mails stockés dans notre courrier indésirable et y déniche deux réponses à notre annonce que nous n’avions pas traitées. Aussitôt nous les contactons en nous excusant de notre délai de réponse. L’une des personnes est intéressée, nous fixons rendez-vous. Après la visite, nous fixons le prix avec eux et ils appellent leur banque pour obtenir le cash nécessaire. Ils s’absentent alors une heure et reviennent tout sourire, prêts à nous payer immédiatement et repartir avec Allegro… dans lequel nous avons toutes nos affaires et dans lequel nous pensions vivre encore 5 jours, jusqu’à notre départ.
 
Ce qui est intéressant dans ce processus de revente, c’est de nous confronter une fois de plus à la différence de mentalité. Impossible par exemple de signer un accord sur le prix et de recevoir un acompte pour la vente. Soit, ils payent maintenant, soit, il y a une chance que d’ici 5 jours ils aient trouvé autre chose, ou nous un autre acheteur . On a beau leur expliquer qu’on ne va pas chercher quelqu’un d’autre, que le prix est OK, que si on signe c’est justement pour sceller l’accord et nous y tenir réciproquement, impossible. Ici, on ne fait confiance à personne.
 
Durant 5 jours, ils nous ont donc appelés quotidiennement sous différentes prétextes, pour se rappeler à nous, nous confirmer qu’ils viendraient le jour convenu, vérifier qu’on n’avait pas changé d’avis. De notre côté, nous avions décidé de faire confiance : on savait qu’ils viendraient.
 
Au final, Allegro nous aura coûté environ 1'000.- USD. Pour un voyage de 5 mois, c’est vraiment un bon deal.
Les USA de Max
Max avait été d’accord de venir aux USA et de faire ce voyage en famille s’il pouvait prendre son BMX et s’il y avait moyen de louer une voiture de temps en temps pour bénéficier de plus d’autonomie. C’est ce qu’il fait à Los Angeles et San Francisco.
 
Partant seul en voiture, il découvre les skate-park et rencontre des rider locaux. A Los Angeles, il participe à une session regroupant une dizaine de « pro-rider » et une centaine d’amateur de BMX et de matériel vendu à prix bradé. Si, comme toujours, il a du plaisir à partager sa passion, il peine cependant à nouer des liens d’amitié. Contrairement à ce qui se passe habituellement pour lui n’importe où dans le monde, ici, il est souvent un peu mitigé, un peu contrarié et déçu de ne pas pouvoir mieux s’intégrer dans les groupes existants.
Quelques soucis pour Véro
D’abord, il y a eu des inquiétudes pour la santé de son frère malade en Suisse, avec un diagnostic aussi confus qu’inquiétant. Puis, il y a eu une sinusite chronique pour elle, épuisante et handicapante au quotidien. Enfin, c’est Thierry qui a perdu le moral. Il a fallu supporter sa mauvaise humeur, son agressivité, ses pics verbaux. Avant qu’il ne tombe carrément malade en la laissant pantoise et seule à gérer le quotidien. Pas de tout repos, pas toujours léger, pas toujours simple. Malgré cela, elle a aimé le voyage, elle en a profité, elle a conservé sa curiosité, son humour, sa gaieté et sa soif de découvrir et de comprendre ce qui l’entoure. Pour elle, tout est resté plutôt étonnant.
La vie de famille
 
Ce voyage aux USA, nous l’avons dit en introduction, a offert des expériences contrastées, surtout au niveau familial. Diverses choses se sont mélangées : soucis, fatigue, questionnements, frustrations, peurs, lassitude, sinusite chronique, etc. Chacun a connu des hauts et des bas et nous avons rarement été les six en pleine forme ou avec le moral au top en même temps. C’est comme si on avait fait une sorte de relais : quand l’un allait mieux, un autre allait moins bien...
Objectif Bac
Du côté des enfants, les préoccupations étaient essentiellement d’ordre scolaire. Max, Loane et Sam préparaient leur Bac. Avec un retour prévu en Suisse le 15 mai et des examens qui débutaient 3 semaines plus tard, le stress se faisait sentir par moments, surtout lorsque le matériel se montrait insuffisant ou défaillant.
 
Loane, fidèle à elle-même et assez scolaire, a pris les choses en main. Elle a anticipé et soutenu ses deux frères dans l’aventure. Elle organisait le travail, appelait l’académie pour obtenir les infos, planifiait les répétitions, vérifiait les objectifs. Bref, elle travaillait avec régularité et discipline. Sam, se laissait plutôt porter. Il faisait ce qu’on lui demandait, accomplissait les tests, apprenait la matière et résumait ses cours. A son rythme, il s’est préparé, sans trop se soucier des aleas ni des contingences administratives et logistiques. Jusqu’à la dernière minute, il lui a manqué du matériel : livres, machine à calculer, etc.
 
Max quand à lui, s’engageait par phases. Il prenait parfois des initiatives pour soutenir ses frères et sœurs, en maths surtout et dans les branches plus techniques. A d’autres moments, il refusait d’avancer, s’opposait au projet et mettait son énergie à lutter contre la matière, les méthodes, les exigences plutôt que pour réussir. La tension montait pour tous, il en profitait pour déverser le trop plein.
 
Dans tous les cas, ils ont formé une équipe soudée et efficace. Bien qu’en voyage, ils ont bossé de manière remarquable.
Escapade à Paris
Juste avant que Loane ne commence son tournage, Thierry et Véro sont allés 3 jours à Paris avec elle. Découvertes, retrouvailles d’amis pour Loane,  et rencontre des personnes qui nous ont offert l'hospitalité. Du bon temps à 3 dans la capitale et partage de 2 conférences Sixenroute.
 
Un immense merci à Sandra, qu’on se réjouit de rencontrer un jour, pour son appartement qu’elle nous a mis à disposition sur l’Ile Saint-Louis. On ne pouvait pas rêver mieux, ni mieux placé. Génial ! Découvrir l'appartement
Les démons de Thierry
Il l’a dit en introduction, Thierry a eu plus de mal à apprécier cette partie du voyage. Il le raconte dans sa page perso. Le fait est que lui aussi était sous pression. D’abord, il y avait eu des soucis du côté de Véro. Elle semblait plongée dans ses pensées, difficilement accessible, préoccupée. Puis, il y avait le contact difficile avec les américains et l’Amérique elle-même. Le côté rude, presque grossier parfois des américains crispait Thierry. Un problème de langue aussi. Thierry pensait comprendre l’anglais, mais le plus souvent, il ne comprend rien à l’américain et ça l’énerve. Ce qui l’énerve surtout, c’est le manque d’effort des autres pour se faire comprendre.
Il y avait eu aussi les soucis mécaniques d’Allegro et comme une épée de Damocles qui le menaçait. Après la crevaison, il n’a plus jamais été serein au volant. Pire encore avant de changer la pompe à eau. Les comportements et bruits bizarres d’Allegro l’inquiétaient sans qu’il ne  l’avoue.
Enfin, inconsciemment, il avait replongé dans ses vieux démons : l’anticipation. Ok, y a la bac en juin. Mais après ? Que vont faire les enfants ? Que vont-ils devenir ? Que va-t-on faire nous ? Que voulons-nous ? Où va-t-on ? Tout se bouscule dans sa tête, il est tendu, inquiet, seul. Il ne partage rien de ce qui le préoccupe, un peu pour ne pas détourner les enfants de leur travail, surtout parce qu’il n’est pas très conscient de ce qui se passe en lui. La tension monte. Il devient agressif. De plus en plus. Puis il craque et tombe malade. Rien de grave. Juste de quoi lâcher la pression, lâcher prise en même temps et s’accorder le droit de se reposer. Ne plus réfléchir. Ne plus agir. Ne plus fonctionner. Une semaine. Et déjà, tout va mieux. Il lui faudra plus de temps pour retrouver l’humour et prendre du recul sur l’expérience. Conséquence : cette mise à jour qui a pris des plombes avant de sautiller sur les touches du clavier 
La belle vie de Zoé
De son côté, Zoé profite de tout ce qui se présente à elle. Pas d’examen cette année, pas de soucis, le plaisir de voyager, tout lui va. Elle rit et grinche au gré des humeurs hormonales, elle vit sans avoir à se poser dix milles questions. Elle a fêter ses 14 ans avec une orgie de bonbon...
Andalousie
Cet été, nous sommes partis en Andalousie à la recherche d’un terrain où créer un pied à terre avec Casita. L’idée est de pouvoir y organiser des ateliers « oser ses rêves », offrir à la famille un endroit au soleil où se retrouver, installer quelques tiny house pour nous, pour les participants des ateliers et les louer pour des vacances… L’idée aussi, est d’offrir plus de flexibilité à notre organisation actuelle, conserver du temps libre pour des voyages, sans nécessairement fonctionner avec des blocs de six mois fixes.
 
Ainsi nous pourrons développer les activités d’Oser sa vie en Suisse et en Andalousie déjà, avant de les rendre encore plus nomades… Notre rêve est de concevoir une salle de formation itinérante, pour organiser des tournées de conférences et ateliers en Europe.
En Suisse
En Suisse nous cherchons un pied à terre autre que Casita pour ne pas être obligés à chaque fois de faire les trajets par la route.  Un mobile-home, un petit chalet, ou quelque chose de mobile, bon marché à louer ou acheter, pour créer notre pied à terre suisse si possible sur un terrain dans la nature à 20 minutes de Lausanne. Si vous avez des pistes, c’est volontiers.
Nous avons profité de ce beau pays, de voir nos amis , de s'occuper de Hallchay le chien d'amis. de célébrer le mariage de deux rêveurs amoureux et de festoyer,à l'occasion des anniversaires de Véro ,Thierry et Claudio, et d'une virée à Europapark
Max
Max prévoit de faire du BMX, en Suisse, en Espagne, etc. Pour financer ses trajets et ses loisirs, il vend les jus de gingembre de notre voisin de camping (gingembre.ch). Il prévoit également quelques stages éventuels dans le domaine de la construction écologique en bois, mais n’a pour l’instant aucune envie de s’engager sur une longue durée. Il a besoin d’air, de liberté et de mouvement. A suivre donc.
 
Loane
Loane termine dans 10 jours le tournage du film dans lequel elle tient le rôle principal. L’expérience est riche, prenante, inspirante, formatrice. Tout se passe bien pour elle, elle évolue avec aisance dans le projet et toute l’équipe du tournage. Ensuite, elle aura besoin de repos. Elle a déjà prévu de passer une semaine en France avec une amie. Mais elle a aussi envie de s’engager dans quelque chose, par exemple cours de théâtre dans le sud de l'Espagne. Plusieurs idées émergent sans qu’une piste ne se dessine encore. Laissons-lui le temps de finir le tournage.
 
Sam
A 15 ans et en possession de son Bac, Sam a du temps devant lui. Il souhaite en profiter pour prendre des cours de dessin dans le but d’avancer vers son projet de bande-dessinée ou d’illustrateur. En parallèle, il aimerait aussi fréquenter une école de cirque, en Suisse ou en Espagne. Les stages que Zoé et lui ont fait cet été leur ont en effet donné l’envie d’approfondir le sujet.
 
Sam s’est également proposé pour aider et soutenir Zoé dans la suite de son parcours scolaire, avec les examens du brevet à l’horizon 2017 et le bac un peu plus tard…
 
Zoé
Au niveau scolaire, son prochain objectif c’est les examens du brevet l’été prochain. En parallèle, elle aimerait, avec Sam, prendre des cours de cirque, continuer de voyager avec nous. Après son brevet, elle imagine peut-être prendre quelques mois de répit pour effectuer divers stages. Cette idée de faire et tester plusieurs choses la motive en ce moment.
La suite
De nombreuses activités sont prévues autour de Sixenroute et d’Oser sa vie cet automne. Nous vous tiendrons informés au fur et à mesure.
A très bientôt !
Association Don, Amour et Vie Togo
Nous sommes devenus les parrains de l’Association Don. Amour et Vie Togo, active à Tsevie à 40 km de la capitale Lomé.
 
Notre but est de récolter des fonds cet automne pour soutenir la création d’un puits et l’installation de panneaux solaires pour équiper la Maison de l’avenir, lieu que représente l’Association Don. Amour et Vie Togo.
 
Pour cela, nous organiserons en Suisse romande des nouvelles conférences avec des images exclusives, dont les revenus seront intégralement reversés à l’association.
 
La première conférence est fixée au JEUDI 13 Octobre 2016. Elle aura lieu au camping de Vidy à Lausanne. Réservez la date !
Famille
Avec deux pieds à terre légers et mobiles, chacun de nous six pourrait aller et venir, voyager, de manière flexible.
Rendez-vous Sixenroute
 
Conférences à Paris
Au mois de juillet,  nous avons donné deux premières conférences à Paris. La première au super-café, lors d’une rencontre organisée par «Poussins-voyageurs ». Ambiance très sympa, accueil magique et plein d’envie de collaborations futures…
 
La seconde nous a permis de découvrir enfin l’association Aventure du Bout du Monde (ABM) et d’en devenir membre. Une vingtaine de personnes se pressaient au rendez-vous et les discussions qui ont suivi la conférence ont été riches et intéressantes.
Festival ABM des globe-trotter à Paris
Enfin nous serons présents au Festival ABM des Globe-Trotter à Paris, du 30 septembre au 2 octobre 2016.
 
Venez nous trouver sur notre stand durant les 3 jours ou assister à notre conférence le dimanche 2 octobre à 18h.
Nous nous réjouissons de vous y retrouver.
 
Plus d'infos sur le programem : Festival des globe-trotteurs
Festival du voyage en famille
Les 8 et 9 octobre 2016, à Paris toujours, nous serons présents au 1er Festival du voyage en famille. Venez découvrir Casita, notre exposition photo et notre conférence dans une ambiance familiale et  généreuse, au Super Café.
Ce festival est organisé par le Super Café et Poussins voyageurs. Il est né d’une première rencontre inspirante au mois de juillet passé au Super café et de l’envie de renouveler l’expérience hors vacances pour y accueillir un maximum de personnes.
La vie de famille
Quelques soucis pour Véro
Objectif Bac
Les démons de Thierry
Les USA de Max
La belle vie de Zoé
Escapade à Paris
Lire
Allegro
Les couacs
Revente
Lire
Les parcs et sites naturels - Suite
Amis
Thierry et Heather
Laurent
Lire
Mars à août 2016 : USA et retour en Suisse
Mars à août 2016 : USA et retour en Suisse
Mars à août 2016 : USA et retour en Suisse - Partie 2/2
 

!!! ATTENTION !!! Ce récit débute en page précédente
Edito
Welcome in USA...
 
Lire
Oser sa vie
Un atelier « oser ses rêves » débute samedi 3 septembre à Lausanne. Le prochain aura lieu en Suisse romande les 22, 23 octobre et 13 novembre 2016. Toutes les infos sur osersavie.org
 
Nous espérons proposer des premières dates au printemps en Andalousie, pour une formule vacances-ateliers que nous nous réjouissons de développer pour vous.
 
Nous nous réjouissons également de vivre le 1 er "Festival oser ses rêves" lors du 2 ème week end de septembre, réservé au participants de tous les ateliers
Accès direct
Oser sa vie
2012 suite
2013
Un livre original, vivant et émouvant
Récits
Nos véhicules
2014
Espagne
fév 2013
France
déc 2012
Mises à jour
Suisse
sept-oct 2012
Berlin
août 2013
Tour du Monde
2008-2012
Espagne
déc 2012
Tour du Monde
Suisse
juin 2013
Portugal
fév 2013
Andalousie
jan 2013
Ghana (2/3)
Janvier 2014
Finlande
juil-août 2013
Bénin
Mars 2014
Togo
Mars 2014
Burkina Faso
Février 2014
Ghana (1/3)
Janvier 2014
Suisse
automne 2013
Suisse-Italie
Eté 2014
Nous 6
Conférences&Actu
Accueil
Livres&Videos
Media
Liens
Dernière mise à jour
Martinique
Janvier 2015
2015
Suisse
Automne 2014
Grenade
Avril-mai 2015
2016
Découvrez nos coulisses dans: Miss Terre et les six doigts de la main
Un clic = Un pas vers vos rêves
Oser sa vie
Pour prendre sa vie en main
©Sixenroute-2011
Achetez en deux clics:
Miss Terre et les six doigts de la main
Un livre original, vivant et émouvant